Les compétences professionnelles du professeur documentaliste

, par Françoise Pétreault

La rentrée 2013 a été marquée par la loi de refondation de l’école incluant diverses priorités pour le premier degré notamment, tout en instituant cependant la création des Espé et marquant ainsi la volonté de renouer avec la nécessité d’une formation pour tous les enseignants. Il paraissait donc naturel, dans cette perspective que les compétences des métiers du professorat et de l’éducation soient réinterrogées.

A cet égard, il est particulièrement intéressant de constater que les compétences des professeurs documentalistes renvoient bien à celles de tout professeur et bénéficient pour autant de compétences spécifiques, justifiant une place à la fois particulière et originale au sein des établissements.
Quatre compétences spécifiques sont listées :
• Maîtriser les connaissances nécessaires et les compétences propres à l‘éducation aux médias et à l’information
• Mettre en œuvre la politique documentaire de l’établissement qu’il contribue à définir
• Assurer la responsabilité du centre de ressources et de la diffusion de l’information au sein de l’établissement
• Contribuer à l’ouverture de l’établissement scolaire sur l’environnement éducatif, culturel et professionnel, local et régional, national, européen et international

De fait, les responsabilités pédagogiques sont ainsi valorisées : diversifiées dans leurs objectifs et dans leur mise en œuvre collaborative au sein des établissements, renouvelées en fonction des finalités fixées par l’institution et des évolutions des enjeux sociétaux, notamment, en ce qui concerne la place du numérique.

La nécessité de l’éducation aux médias et à l’information est considérée à la fois comme un objet d’apprentissages et un vecteur d’informations et de connaissances. Le rôle des enseignants étant d’éveiller la curiosité d’esprit et les intérêts des élèves, avec une appréhension distanciée des ressources et de développer ainsi une analyse critique et formatrice.

La place du CDI est confirmée comme lieu à la fois central et ouvert, favorisant des expériences différentes et des activités complexes, propice à des formes d’organisations diverses. Il y a là, assurément, un enjeu déterminant, c’est en développant des situations pédagogiques motivantes, variées et riches que les professeurs documentalistes concourront pleinement à la réussite de nos élèves.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)