Former les élèves à un usage responsable d’internet

, par Dominique Droniou

Les TRAAM (travaux académiques mutualisés) ont pour objectif de favoriser entre les académies la mutualisation de la réflexion et des pratiques concernant l’usage des technologies de l’information et de la communication. Dans ce cadre, une équipe de douze personnes, composée d’IA-IPR EVS, de professeurs documentalistes d’un même secteur géographique, de conseillers TICE de l’académie de Versailles et pilotée par Didier Bouillon, IA-IPR, a réfléchi au thème de travail proposé pour cette année scolaire : former les élèves à un usage responsable d’Internet.
Le CRDP de l’académie de Versailles et la mission Tice étant fortement impliqués dans l’étude des usages d’internet chez les adolescents, notamment dans le projet CToutNet, il semblait évident d’associer à cette réflexion certains de ses membres.

1. Fonctionnement
Il avait été prévu dans un premier temps de contacter également quelques associations de sensibilisation aux risques d’usages de l’Internet (Calysto, Action Innocence…). Finalement cette idée n’a pas été retenue, n’allant pas dans le sens du travail de formation mené par la mission Tice (ces derniers ne parlent pas de dangers d’internet mais attirent l’attention sur les bonnes pratiques) ni du thème de l’année favorable à une responsabilisation des adolescents.
Cinq réunions de travail ont rythmé tout au long de l’année cette réflexion pédagogique. Deux rencontres à Paris des interlocuteurs académiques, deux rendez-vous téléphoniques au niveau national et des échanges entre académies ont ponctué l’avancée des travaux académiques.

  • Deux thèmes ont été choisis : l’identité numérique et la presse en ligne, voire la presse pure player (presse accessible uniquement en ligne). Au préalable, un rappel est fait de l’existant : travail mené par un professeur-documentaliste avec ses élèves sur le thème de la citoyenneté, l’utilisation des réseaux sociaux, les dangers et les droits afférents. Evocation du Memotice « Ma vie en numérique » du CRDP, accompagné d’un diaporama Quizz identité numérique, questionnaire destiné à faire parler les élèves sur leurs pratiques. Présentation d’un travail mené avec des lycéens sur le serious game « 2025 exmachina ».
  • Après discussion, deux groupes de travail se mettent en place :
    -  L’un centré sur Facebook afin d’amener les élèves à distinguer vie privée et vie publique, à prendre conscience qu’Internet est une sphère publique et qu’on y laisse des traces.
    -  L’autre intéressé par la presse Pure player avec l’obligation de définir cet objet d’étude, de résoudre un certain nombre de questions (comment distinguer l’info de l’info-com ? que faire des commentaires aux articles ? le citoyen est-il journaliste ?...). Il est à noter que les professeures-documentalistes de ce groupe appartiennent toutes au CLEMI.

Les académies de Grenoble et de Bordeaux ayant choisi de réfléchir à des thèmes similaires, il fut convenu de travailler avec eux. Pour Grenoble (réseaux : droits et devoirs/Ethique et stratégie de recherche de l’info) et Bordeaux (L’identité numérique, les réseaux sociaux et l’image de soi ainsi que la presse « pure player)

  • Chacun des groupes a élaboré des scénarios. Le choix est fait pour le thème de l’identité numérique de travailler sur les traces laissées par un auteur de littérature jeunesse sur Internet, notamment par l’utilisation des réseaux sociaux.
PDF - 84.2 ko
« Vie privée, vie publique »
Scénario testé avec des élèves de 6e
PDF - 75.9 ko
15 conseils pour bien utiliser le web
Liste de préconisations réalisée par les élèves
PDF - 299.3 ko
« Vie privée, vie publique »
Scénario testé avec des élèves de 4e
PDF - 113.4 ko
Fiche élève
Fiche de recherche sur l’écrivain

Pour le groupe presse, étude des informations consultables sur MSN et Yahoo avec des élèves de 6e.

PDF - 253.5 ko
L’actualité sur internet
Scénario testé avec des élèves de 6e
PowerPoint - 537 ko
L’actualité sur internet
Diaporama réalisé par la professeure-documentaliste

Découverte et analyse de 3 medias en ligne (Le Parisien.fr, Rue89 ,AgoraVox) avec des élèves de 3e

PDF - 264.6 ko
L’actualité sur internet
Scénario testé avec des élèves de 3e
PDF - 39.9 ko
grille d’analyse
Analyse d’une page d’accueil d’un média
  • Ces scénarios sont modulés, testés par quatre professeurs documentalistes (deux pour la presse (6e et 3e) et deux pour l’identité numérique (6e et 4e) et adaptés par chacun avec des élèves de différents niveaux. La séance menée par une professeure-documentaliste sur la page d’accueil d’un média en ligne est réalisée à partir du document de l’académie de Bordeaux. Les enseignants de Versailles ont refusé de mettre en œuvre le scénario de Bordeaux sur l’identité numérique, qui prenait appui sur la création de fausses identités numériques.
  • Les scénarios de l’académies de Grenoble ayant été mutualisés trop tardivement n’ont pu être expérimentés. L’académie de Bordeaux a de son côté utilisé certains outils proposés par l’académie de Versailles (le diaporama Ctoutnet avec des secondes Bac pro, le Memotice du CRDP de Versailles pour une classe de 4e).

2. Les points faibles

  • Une nouvelle interlocutrice académique : nécessité d’un temps d’adaptation et de compréhension du projet. Le manque de visibilité sur les exigences attendues, certes expliquées en début d’année mais non encore vécues sur une année entière, s’est fait ressentir.
  • Les échanges avec l’académie de Grenoble n’ont pu se faire pour les raisons déjà évoquées.
  • Difficulté pour les professeurs-documentalistes de trouver le temps et les partenaires favorables à ces expérimentations. Cela a réduit le nombre de séances prévues.
  • La proposition faite aux participants de communiquer directement de personne à personne, d’une académie à une autre, par mail, n’a pas été appliquée. Manque d’interactivité.
  • C’est parfois difficile de tester les scénarios pédagogiques créés par autrui dans un autre contexte. Des remarques faites en réunion académique sur les scénarios de l’autre académie n’ont pas suffisamment été communiquées aux collègues de Bordeaux. Pas assez de commentaires critiques, constructifs et facilitateurs pour les autres.
  • La proposition de construire ensemble une bibliographie sur les deux thèmes d’expérimentation communs, de mettre au point une contextualisation commune pour chaque problématique n’a pas abouti.
  • Manque de temps pris pour échanger et construire ensemble d’une académie à l’autre. Surcharge de travail de tous souvent impliqués dans de nombreux dispositifs. Les travaux laissés sur la liste de diffusion sont-ils assez pris en compte par les participants ? Nécessité d’outils communs facilitant ce travail d’échanges.
  • La 2e communication virtuelle sur la plateforme plutôt mal vécue car techniquement difficile et donc frustrante.

3. Les points forts

  • Le sujet est très mobilisateur et motivant.
  • La diversité des membres du groupe a permis l’enrichissement des points de vue.
  • Les cinq réunions ont permis d’avancer régulièrement dans le projet et de construire ensemble.
  • Le timing par rapport aux échéances dictées par le ministère a été respecté.
  • Il y a la perspective que ce groupe de pilotage proposera des pistes de réflexion innovantes pour les autres documentalistes de l’académie. Projet de solliciter les correspondants de bassins pour faire connaitre ces travaux.
  • Un désir de continuer l’année prochaine, même avec un autre thème, est la preuve que ce dispositif, malgré ses imperfections, suscite une forme d’enthousiasme pédagogique.

Conclusion

Les deux pistes de réflexion et d’expérimentation (notamment l’identité numérique) ont suscité l’intérêt des élèves, curieux et participatifs. Elles ont permis une meilleure connaissance des usages des élèves de l’internet et la volonté de leur proposer dans l’avenir des dispositifs pédagogiques plus en phase encore avec leurs pratiques. Tous les professeurs impliqués dans le projet prévoient de continuer à expérimenter dans le cadre du thème proposé cette année par les TRAAM, preuve que ce sujet est à traiter d’urgence et de multiples façons.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)